gabarit-image-à-la-une

Sigean

Église SAINT FÉLIX

Messes : Le jeudi à 18.00 h  et  Le Samedi à 18.00 h

Juillet et Août :  Vendredi à 09.30 h  et  Samedi à 18.30 h



Saint Félix      Fêté le 1er Août

Saint Félix de Gérone, diacre et martyr. Patron de l’Église de Sigean.

Né en Afrique, Félix vint en Espagne où il prêcha avec succès, d’abord à Barcelone, puis à Gérone. C’est là qu’il fut martyrisé pour la Foi et mourût en 304, pendant la dernière persécution des chrétiens sous Dioclétien. D’où sont nom de Félix de Gérone, pour le distinguer d’autres Félix, martyrs ou Saints comme lui. Jusqu’au IVe siècle, son corps y resta l’objet de la vénération publique. D’après l’illustre historien Grégoire de Tours, il fut ensuite porté à Narbonne où son tombeau fut longtemps le théâtre de miracles éclatants.


CONSTRUCTION :

L’ancienne église était située, hors les murs, sur le chemin reliant le village au grand chemin d*Espagne (de nos jours Grande Rue et route de Portei), à l’emplacement du Calvaire actuel. Jugée trop loin et à la suite d’un vol sacrilège dans la nuit du 24 au 25 Novembre 1644, elle fut abandonnée et démolie sous Louis XIV.

Le 27 Novembre 1644, le Conseil général des habitants de Sigean décida l’achat de onze maisons, appuyées, au rempart pour l’emplacement de l’église, lequel a été choisi par l’archevêque de NARBONNE, qui était seigneur de Sigean.

Le 16 Octobre 1647 a eu lieu la pose de la première pierre par Jean Blanc, vicaire de Sigean. Les pierres ont été extraites des carrières de “La Montée de Guerre” et des “Trois Moulins”. Les travaux ont été interrompus. Ils ont été repris en 1654. La voûte du choeur et le mur donnant sur l’esplanade (de nos jours, Place de la Libération) se sont écroulés en 1658.  Les travaux ont été arrêtés entre 1659 et 1665. Repris en 1665, ils ont été continués par Pascal, de Marseille.

Le 8 Juin 1670, l’église a été bénie par Monsieur Dagen, grand  vicaire  général  de Narbonne,   Monseigneur François Fouquet, archevêque de Narbonne étant absent, assisté de Monsieur Candelou, procureur fiscal, Monsieur Pierre Alaric étant  recteur.

Les Paroisses rurales du Narbonnais au Moyen Age  Chanoine E. Griffe


Instrument : Grand Orgue

Historique : L’Église de Sigean vend son orgue à l’Église de Peyriac-de-Mer vers 1875. La même année, elle commande un orgue à Baptiste Puget ainé. Celui-ci construit un instrument de 23 jeux dans un buffet de tendance classique. L’orgue a été relevé par Monsieur Costa en 1967.

Description de buffet : buffet verni en chêne en 2 corps. Le positif de dos est postiche. Il est constitué d’une façade à 2 tourelles extérieures de 5 tuyaux et 2 plates-faces centrale de 7 tuyaux chacune. Les tuyaux sont en étain. Le grand corps est constitué de deux tourelles extérieures de 5 tuyaux chacune et de 3 plates-faces centrales de 11-9-11 tuyaux chacune. Les tuyaux des plates-faces sont à écusson imprimé à la lèvre supérieure, à écusson relevé en dessous. Deux statues ornent le sommet des grandes tourelles : David à gauche et Sainte Cécile à droite.

Sources : Inventaire des orgues en Région Languedoc-Roussillon, Ministère de la Culture et de la Communication – Cote C 477.