image

Leucate

Église NOTRE DAME DE L’ASSOMPTION

Messes : Jeudi à 09.30 et Dimanche à 11.00

Église ouverte de 09.00 h à 18.30 h.


Fêtée le 15 Août

C’est en 1950 que le Pape Pie XII a demandé aux Catholiques de croire que Marie “au terme de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire du ciel”.

Église du XVIe siècle.


Prière : Vierge Sainte, au milieu de vos jours glorieux, n’oubliez pas les tristesses de la terre. Jetez un regard de bonté sur ceux qui sont dans la souffrance, qui luttent contre les difficultés et qui ne cessent de tremper leurs lèvres aux amertumes de la vie. Ayez pitié de ceux qui s’aimaient et qui ont été séparés. Ayez pitié de l’isolement du cœur, de la faiblesse de notre Foi, des objets de notre tendresse. Ayez pitié de ceux qui pleurent, de ceux qui prient, de ceux qui tremblent : Donnez à tous l’Espérance et la Paix.  Amen


HISTOIRE

En ce même emplacement en 1630, il y avait déjà une église. La partie primitive a été construite à une date inconnue avant le siège des Espagnols de 1637, certainement orientée ouest-est, allant de la chapelle de la Sainte Famille à la chapelle du Sacré-Cœur.

En date du 28 juillet 1885, il est prévu de faire une grosse réparation comme on peut le lire dans ce compte-rendu municipal : ” Les travaux a exécuter ont pour objet la démolition et la réfection de la voûte de l’église. La voûte actuelle, formée de lattis hourdis au plâtre ne tient guère, les lattes sont pourries….” La nouvelle voûte, sauf les nervures qui seront conservées, sera établie avec des briques creuses….”

On lit sur le procés verbal de réception provisoire : ” L’an 1886 et le 4 novembre, nous Finest Res Emile, architecte, en présence de l’entrepreneur Guille, tâcheron des dits travaux dûment appelé et des membres du conseil de fabrique, avons procédé à la vérification des travaux exécutés par le sieur Guille. Avons reconnu que ces travaux étaient faits dans de bonnes conditions et qu’il y avait lieu d’accorder la réception provisoire….” Le montant total des travaux s’élevait à 10856 francs. A cette occasion, on a démoli l’ancienne tribune et construit l’actuelle. On a ouvert les 4 passages de communication entre les chapelles, on a refait les voûtes des chapelles Saint Roch et du Sacré Coeur, on a refait la grande voûte, on a établi 2 fenêtres à la tribune, on a ouvert une nouvelle porte à la sacristie.

Le clocher a été surélevé en 1914 pour y mettre l’horloge.

La peinture intérieure a été entièrement refaite en 1979. La sonorisation a été Installés par l’entreprise Levêque de Limoges en 1984.

Les toitures des chapelles et le crépi extérieur ont été refaits en 1986, lors de la construction de la mairie actuelle. Le pavement de la nef a été refait en 1991. L’électrification des cloches a été réalisés en 1993. Le chauffage électrique a été mis en place en 1998. Pour la plus GRANDE GLOIRE DE DIEU.


En 1993, il y a 4 cloches dans le clocher portant les inscriptions suivantes :

DO : Immaculée Conception – Décembre 1877
Curé : Pierre Boussioux, Maire Zozime Mazieu
Fabriciens : Roch Sartre, Charles Marieu, Louis Pradel, Charles Puig, Louis Lamanille, C. Novi
Fonderie Louison Levêque Amans, Toulouse

MI : Saint Pierre – Décembre 1877
Curé : Pierre Boussioux, Maire Zozime Mazieu
Fabriciens : Roch Sartre, Charles Marieu, Louis Pradel, Charles Puig, Louis Lamanille, C. Novi

SOL : Sainte Germaine  Priez pour nous  – 1877

DO : Constance Françoise Cézelly – Août 1589


L’horloge a été construite par Victor Nègre, Spécialité d’horloges monumentales à Montolieu en 1911 et installée après la couverture du clocher par Mr Eychenne, Charpentier à Narbonne, le 18 mars 1912.


Sur la façade, la statue de Notre Dame de la Salette : elle est ici la Bonne Mère qui accueille avec affection et tendresse ses enfants, que nous sommes tous et chacun.

LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ

Cette devise de la République française ne jure pas sur le fronton de l’église car l’Église n’a pas attendu 1789 pour enseigner et pratiquer ces idéaux.

Saint Paul disait aux Galates : “Vous êtes tous Fils de Dieu par la foi au Christ Jésus. Vous avez revêtu le Christ au baptême : il n’y a ni Juif, ni Grec, il n’y a ni esclave, ni homme libre, il n’y a ni homme ni femme : tous vous êtes unis dans le Christ”.

Notre Dame de la Salette :

C’est le 19 septembre 1846 que la Vierge Marie apparait à deux petits bergers, Maximin (12 ans) et Mélanie (14 ans) dans les alpages de la Salette (Isère).

 

Le vitrail dans le chœur représente un agneau étendu sur une croix :

Le livre de l’Exode, chapitre 12, verset 21, rappelle que c’est le sang de l’agneau immolé pour la fête de Pâques et badigeonné sur les maisons des Hébreux qui a sauvé leurs premiers nés au moment de la sortie d’Égypte. En voyant Jésus venir à lui, Jean Le Baptiste le désigne en ces termes : “Voici l’Agneau de Dieu, celui qui ôte le péché du monde.”

 

Vocation de Saint Pierre

             P1010030  

 

Saint Jean Baptiste

Fêté le 24 Juin.

Il prépare et annonce la venue du Messie qu’il reconnaît en Jésus. Homme au parler franc et direct, il sera emprisonné puis décapité parce qu’il reprochait à Hérode son inconduite.

La cuve baptismale est en marbre rouge de Cannes.

Ici, par la puissance de l’Esprit Saint, l’eau nous communique la vie de Dieu. Ici, se met en pratique l’ordre donné par Jésus à ses disciples. “Allez, enseignez toutes les nations, Baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit”.

L’AUTEL

L’autel est le point principal, le point de convergence de l’église, l’église est l’écrin qui abrite l’autel. L’Autel est le lieu du sacrifice : c’est sur l’autel du temple de Jérusalem qu’étaient célébrés les holocaustes des agneaux offerts. C’est sur l’Autel que les Chrétiens célèbrent l’Eucharistie, le corps livré, le sang versé de Jésus Christ, pour la multitude en rémission des péchés. L’Autel est la table du repas : c’est au cours du repas pascal  que Jésus a décidé de perpétuer sa présence et de se donner en nourriture : “Prenez et mangez, Prenez et buvez… Faites ceci en mémoire de moi”. Sur l’autel, le tabernacle : c’est la tente où Dieu demeure au milieu de son peuple. “Je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la nuit des temps”.

 De chaque côté du tabernacle, les figurines représentent : Sainte Julie, Sainte Anne,

Sainte Marie, Saint Jean, Saint Bernard,
Saint Pierre

 

LA CHAIRE

 

 

Seigneur, je viens te voir sur ta Croix.
Unir à ta souffrance celle que je suis las de porter.
Je regarde tes plaies…
Tu connais les miennes…
Tu as porte le poids du mépris,
Tu n’as pas été accepté,
Tu as lutté jusqu’au bout en te donnant.
Tu me dis : DONNE-TOI AUSSI.
Je te donne tout ce que je suis, Seigneur,
Ma faiblesse, mes révoltes, mes chutes,
Guéris-moi de ma misère.
Avec mon cœur angoissé qui a soif de joie
Je te prie pour tous mes frères blessés :
Dans leur corps, dans leur cœur.
Garde-nous du désespoir.
Tu as appelé ton Père ; je t’appelle, Seigneur Jésus.
Tu t’es remis à ton Père,
Je m’en remets à ta pitié.
Tu es ressuscité,
Entraîne-nous sans cesse à renaître
A l’espérance.
Dans ce monde sans visage, je regarde le tien ;
Tu t’es offert pour éclairer le nôtre.

 Notre Dame du Bon Secours

“Souvenez-vous, Ô douce Vierge Marie, qu’on a jamais entendu dire que vous ayez abandonné aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance et réclamé votre secours. Animé d’une pareille confiance, moi aussi, je viens à vous, Vierge très pure, Ô ma Mère. Pauvre pêcheur, je me prosterne devant vous. Mère de Jésus, ne me méprisez pas ma prière ; daignez l’écouter et l’exaucer. Amen.” “Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières, quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous toujours, Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.”   (prière du IIIe siècle).

Saint Marc : Fêté le 25 Avril.

Marc possédait une maison à Jérusalem où il a probablement reçu Jésus et les 12 Apôtres. Marc accompagne Paul dans ses voyages missionnaires et enfin, il suit Pierre jusqu’à Rome. On attribue à Marc la fondation de l’Église d’Alexandrie en Égypte, où son tombeau était vénéré. Marc est l’auteur du second évangile. Papias, évêque de Hiérapolis en Phrygie, écrit en l’An 150 : “En tant qu’interprète de Pierre, Marc a relaté les paroles et les actions du Seigneur. Il n’était pas du nombre de ceux qui l’avaient suivi mais plus tard, il suivit Pierre. Ce dernier, prêchant selon que le besoin s’en faisait sentir parmi les fidèles, sans se soucier d’une présentation organisée ni suivie des paroles du Seigneur… Marc n’avait qu’un seul souci : ne rien omettre de ce qu’il avait entendu et ne pas laisser glisser d’erreurs dans sa relation”. Marc s’attache à montrer que Jésus vient de Dieu, qu’il est le Messie, le Fils de Dieu.

Saint Pierre : Fêté le 29 Juin.

L’Apôtre Pierre subit le martyr à Rome en l’An 64 au cours de la persécution décidée par l’Empereur Néron. Au dessus de son tombeau sur la colline du Vatican s’élève aujourd’hui la Basilique Saint Pierre.

Il est représenté avec des clés en mains en souvenir de cet épisode de sa vie.

Sainte Agathe : Fêtée le 5 Février.

Selon la tradition, le martyr d’Agathe, dont le nom en Grec évoque la bonté, peut être daté de l’année 251, sous la persécution de l’Empereur Dèce. Il y eut alors des apostasies en masse, surtout parmi les gens qui occupaient des postes officiels.

Le courage d’Agathe, jeune fille de Catane, en Sicile, mérite d’autant plus d’autant plus d’être souligné. On la représente avec en sa main un plateau contenant les deux seins qu’un bourreau lui a coupé.

Saint Antoine de Padoue : Fêté le 13 Juin.

Il est né à Lisbonne au Portugal et reçut le nom de baptême de Fernand en 1195. Il entre jeune dans la famille franciscaine où il devient Frère Antoine. Il fonda un couvent à Brive-la-Gaillarde. Il se montre un prédicateur et un controversiste exceptionnel. C’est seulement en 1230 qu’il arrive à Padoue en Italie où il meurt le 13 juin 1232, âgé de 36 ans.

Sa prière à la Vierge Marie :
Bienheureuse Marie, au cellier de ton sein,
Le meilleur des Pères de famille a amassé la nourriture indispensable à ses Enfants : Jésus !
Sa chair rassasie de multiple façons.
Dans les nourritures terrestres
L’homme ne trouve pas de remède à sa faim, à sa soif,
Mais Dieu a déposé au cellier de son sein virginal
le froment dont parle l’Évangile : “Si le grain de blé qui touche en terre ne meurt pas, il reste seul ; si au    contraire, il meurt, il porte beaucoup de fruits”.

Sainte Thérèse d’Avila   : Fêtée le 15 Octobre.

Thérèse naquit à Avila, en Espagne et 1515 et entra au Carmel de sa ville en 1535. Au moment de recevoir, le viatique (communion donnée au malade pour le dernier voyage), elle dit : “Il est temps de nous vois, mon Aimé, mon Seigneur.” Elle est représentée ici avec une plume et un livre car elle a beaucoup écrit : elle a entretenu une nombreuse correspondance et dans ses œuvres, elle fait part de ses expériences mystiques. Elle est considérée comme un des grands écrivains de la littérature espagnole. Remplie d’un amour ardent pour le Christ et l’Église, très équilibrée, elle réforma le Carmel, aidée pour les Monastères d’homme par Saint Jean de la Croix. Elle est la première femme à recevoir le titre de Docteur de l’Église en 1970.

L’unique Amour

Le Seigneur ne demande de nous que deux choses : l’amour de Dieu et l’amour du prochain, voilà ce à quoi nous devons travailler. En les observant avec perfection, nous faisons sa volonté et nous serons ainsi unis à lui, mais je le répète : que nous sommes loin d’observer pour Dieu ces deux amours ! …

Le signe le plus sûr, à mon sens, que nous avons ces deux amours, est la fidélité que nous montrons à garder l’amour du prochain. Car on ne peut savoir si nous aimons Dieu, bien que nous en ayons les indices probants, mais, pour l’amour du prochain, nous pouvons savoir ce qu’il en est.

… Quand je vois ce qui arrive à certaines âmes, très occupées à voir où elles en sont de leur oraison, si encapuchonnées en priant qu’elles semblent ne pas oser bouger, ni détourner leur pensée de peur de perdre un tout petit peu du plaisir qu’elles y ressentaient, cela prouve combien peu elles comprennent le chemin qui mène à l’union avec Dieu. Elles pensent que là est toute l’affaire, non, mes sœurs, non. Le Seigneur veut des actes. Si tu vois une malade à qui tu puisses donner quelque soulagement, cela ne fait rien de laisser cette dévotion pour l’aider. Si elle souffre, que cela soit ta souffrance ; si cela était nécessaire, jeûne pour qu’elle ait de quoi manger. Ceci non seulement pour elle, mais aussi parce que tu sais que le Seigneur le désire. Telle est la véritable union avec sa volonté ; de même, si tu vois louer quelqu’un grandement, réjouis-toi plus que si on te louait toi-même. Ceci est facile en vérité, car si l’humilité existe, elle aura peine à se voir louer.

Demandez à notre Seigneur de vous donner ce parfait amour du prochain et laissez faire Sa Majesté, elle vous donnera plus que vous ne sauriez désirer.

Sacré Cœur

“Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie”.

Il est l’expression de ce grand amour, ce cœur transpercé de Jésus d’où jaillirent l’eau et le sang, car par delà le côté ouvert, c’est le cœur de Jésus lui-même qui est la merveille de l’amour de Dieu pour nous. Ici, le Christ ressuscité montre à l’incrédule Thomas (mais aujourd’hui, c’est à nous que que Jésus fait signe…), les marques des clous dans ses mains, ses pieds et son côté.   Jean Chapitre 20, Versets 19 à 29

Prière : O bon et très doux Jésus, je me prosterne à genoux en ta présence. Je te prie et je te conjure, avec toute la ferveur de mon âme, de daigner graver dans mon coeur de vifs sentiments de foi, d’espérance et de charité, un vrai repentir de mes fautes et une volonté très ferme de m’en corriger, pendant que je considère en moi-même et que je contemple en esprit tes cinq plaies,me souvenant des paroles prophétiques que David prononçait pour toi, O bon Jésus ! “Ils ont percé mes mains et mes pieds, ils ont compté tous mes os”.

Saint Paul de Narbonne

Fêté le 11 Décembre

Aux premiers siècles de notre ère, Narbonne comptait parmi les principales cités de l’Empire romain. “Toutes les flottes qui voguent sur les fleuves et sur les mers chantaient le poète Ausone, tout ce qui navigue dans l’univers entier vient aborder à tes rives”. Dès le 3e siècle, Narbonne eut son premier évêque. Il s’appelait Paul et il était envoyé par l’évêque de Rome. Il avait déjà fondé l’Eglise de Béziers à la tête de laquelle il avait placé son disciple Aphrodise. Il venait annoncer Jésus Christ à Narbonne. A sa mort, il fut enseveli en dehors de la ville, près de la voie domitienne. Sur son tombeau, très vite on a construit une église. Sous la belle église romane dédiée à Saint Paul, on peut visiter les fouilles d’un cimetière paléo chrétien contenant des sarcophages et des urnes funéraires.

Prière : “Seigneur Jésus qui a envoyé Saint Paul, ton serviteur pour annoncer l’Évangile à nos pères, garde et fortifie en nous, leur fils, la puissance de ta parole et envoie, aujourd’hui encore, des ouvriers dans ta maison”.

 Notre Dame des 7 Douleurs : Fêtée le 15 Septembre

Cette femme exposée à nos regards, le cœur transpercé des glaives, a connu la souffrance. Et pourtant, nulle autre femme n’a, comme elle, été choyée par Dieu. Elle se plaisait à le dire et à chanter que le Seigneur avait fait pour elle des merveilles. Le vieillard Siméon dit à Marie, qui lui présentait l’enfant Jésus : “Vois ton fils qui est là, provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël, il sera un signe de division et toi-même, ton cœur sera transpercé comme par une épée.”Il faudra ensuite fuir en Égypte pour éviter la colère d’Hérode qui veut tuer l’enfant. Il faudra le chercher, dans l’angoisse, lorsqu’il eut 12 ans, avant de le retrouver trois jours plus tard dans le temple. Au pied de la Croix, Mère des Douleurs, elle a souffert en union avec son Fils pour que soit détruit le péché.

Debout, la Mère douloureuse,
Près de la Croix était en larmes
Devant son Fils suspendu.
Dans son âme qui gémissait
Toute brisée, endolorie
Le glaive était enfoncé.

Daigne, O Mère, source d’amour
Me faire comprendre tes souffrances
Qu’en bon Fils, je pleure avec toi
Fais qu’en mon cœur brûle un grand feu
Pour mieux aimer le Christ mon Dieu
Et que je puisse lui plaire.  (Stabat Mater)

Saint François Xavier : Fêté le 3 Décembre.

Au temps où les conquistadors partaient planter les étendards du roi d’Espagne sur le Nouveau Monde ou les iles du Pacifique, François avait opté pour le service du Grand Roi, de Dieu. Né à Xavier en Navarre en 1506, étudiant à Paris en 1534, compagnon d’Ignace de Loyola, il entre dans la Compagnie de Jésus (les Jésuites) et il part missionnaire en Orient “pour la gloire de Dieu et le salut des hommes”. A 46 ans, en 1552, il meurt en face de la Chine, dans l’ile de Shang Chwan.

Prière : Tu as voulu, Seigneur, Que la prédication de Saint François Xavier appelle à toi de nombreux peuples d’Orient ; accorde à tous les baptisés le même zèle pour la foi et fais que ton Église se réjouisse d’avoir, partout dans le monde, de nouveaux enfants. Par Jésus Christ, ton Fils, Notre Seigneur et notre Dieu, Qui règne avec toi et le Saint Esprit , Maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Saint Roch : Fêté le 16 Août.

C’est en 1295, en la ville de Montpellier que les historiens assignent la naissance de Roch. Roch est un pèlerin : comme tant d’autres en ce début du 14e siècle, il va sur les routes, de sanctuaire en sanctuaire. Les uns vont vers Compostelle en Espagne, d’autres vers Jérusalem, lui va vers Rome, le lieu du martyr de Pierre et de Paul. Sur le chemin de Rome, il rencontre la peste. Loin d’y voir un obstacle à l’accomplissement de ses desseins, il y trouve un obstacle à l’accomplissement de ses desseins, il y trouve une occasion de servir et il ose soigner les pestiférés. Atteint lui-même de la peste, il se retire à l’insu de tous au fond d’une grotte dans une forêt, mais Dieu n’abandonne pas son ami et un chien, appartenant au Seigneur Gothard, maître des leix et brutal, vient à son secours, léchant ses ulcères et portant chaque jour du pain. Intrigué, Gothard suivra son chien et découvrira Roch : ce sera pour le propriétaire du chien de sa conversion. Une fois guéri, sous l’habit du mendiant, Roch retourne à Montpellier où personne ne le reconnaît. Comme on était en temps de guerre, il fut pris pour un espion et jeté en prison où il mourût à 32 ans, le 16 avril 1327.

Prière : Dans ton amour inépuisable, Seigneur, veille sur tes fidèles ; à la prière de Saint Roch, qu’ils soient libérés de tout mal, à son exemple, qu’ils te servent en aimant leurs frères ; qu’après avoir fait route vers toi, dans ton Église, ils aient la joie d’être accueillis dans ta maison. Pa Jésus Christ.

Sainte Anne : Fêtée le 26 Juillet.

Les évangiles ne nous disent rien des parents de la Vierge Marie. Par contre, les écrits apocryphes (écrits des premiers siècles où se mêlent de pieuses imaginations sans fondement historique et que l’Église n’a pas reconnus comme révélés. Cependant, certains peuvent contenir de précieux enseignements où tout n’est pas nécessairement faux et légendaire), n’ont pas gardé le même silence. Non seulement, ils leur ont donné un nom : Anne et Joachim, mais encore, ils ont inventé à leur sujet de merveilleuses légendes.La statue représente Anne apprenant à lire à sa fille sur les textes sacrés de l’Écriture Sainte : certainement que Marie a dû bénéficier d’un milieu familial exemplaire et profondément religieux.

 

Saint Joseph : Fêté le 19 mars.

L’Église fête aussi le 1er mai, Joseph, l’ouvrier de Nazareth. La mission de Joseph près de Jésus et de Marie est exposé avec clarté dans la préface de la messe : “Joseph est l’homme juste, l’époux de la Vierge Marie, le serviteur fidèle et prudent, gardien de la sainte famille, il veille sur Jésus comme un Père. En effet, à l’aube des temps nouveaux , Dieu a confié à Joseph la garde des mystères du salut.”

Prière de Saint François de Sales à Saint Joseph : Glorieux Saint Joseph, époux de Marie,  accordez-nous votre protection paternelle, nous vous en supplions par Jésus Christ. O vous, dont la puissance s’étend à toutes nos nécessités et sait rendre possibles les choses les plus impossibles, prenez paternellement les intérêts de vos enfants. Nous recourons à vous avec confiance. Faites que, sous votre paternelle conduite, toutes nos causes d’inquiétude tournent à la gloire de Dieu et au bien de ses dévoués serviteurs. Amen.

Saint Jean de la Croix

Fêté le 14 décembre.

Toile et cadre en bois sculpté et doré du XVIIe siècle.

Jean naquit en vieille Castille en Espagne en 1542. Il entre en  Carmel en 1563 et rencontre au lendemain de son ordination sacerdotale en 1567, Thérèse d’Avila. “Il est petit de taille mais je le crois très grand aux yeux de Dieu “, note Thérèse. Ensemble, ils entreprendront de ramener le carmel a son observance primitive, non sans difficulté. Jean est même séquestré à Tolède dans une cellule d’où il réussit à s’évader au bout de 9 mois : c’est là qu’il compose ses poèmes mystiques les plus beaux.

Le Pastoureau “Du Christ et de l’Âme”

Un Pastoureau, esseulé, s’en va peiné.
Il n’est plus pour lui, ni plaisir, ni liesse,
Car il songe à sa pastourelle, sans cesse,
Le cœur d’amour tout navré.

Il ne pleure pas que l’amour l’ait blessé.
D’être ainsi dolent, là n’est point sa douleur,
Bien que sa douleur lui poigne le cœur,
Mais il pleure en pensant qu’il est oublié.

Or, à ce seul penser qu’il est oublié
De sa belle pastourelle, en grande peine
Il se laisse outrager, en terre lointaine,
Le cœur d’amour tout navré.

Las ! dit le Pastour, à celui mâle chance
Qui loin de son cœur mon amour a chassé,
A qui ne veut plus jouir de ma présence
Et m’a laissé le cœur d’amour tout navré !

Puis longtemps après, lentement il monta
Sur un arbre, où il étendit ses beaux bras ;
Et il mourut, par eux toujours attaché,
Le cœur d’amour tout navré.

Prière :
Tu as voulu, Seigneur, que tous les hommes soient sauvés
par la croix de ton Fils : Permets qu’ayant connu dès ici-bas ce mystère,
nous goûtions au ciel les bienfaits de la rédemption.

Pensée de Jean de la Croix : “Là où il n’y a pas d’amour, mettez de l’amour et vous recueillerez de l’amour. Au soir de la vie, vous serez jugés sur l’amour.”

Saint Joseph représenté avec un marteau et un lys car il était forgeron-charpentier à Nazareth. Le lys comme tradition apocryphe veut que 2 prétendants demandèrent la main de Marie : le bâton de Joseph fleurit et on y vit le signe du choix de Dieu comme époux de Marie.


Charles Borromée, Évêque de Milan (1538-1584) donnant la communion. Fêté le 4 novembre, il eut le souci de faire passer dans sa vie les prescriptions du Concile de Trente (1562) auquel il avait participé.

 
 

La petite barque est un EX VOTO (don fait à la suite d’un vœu, souvent pour remercier d’une faveur obtenue.